20 juillet 2016
Escalier principal du MNBAQ à Québec

L’aspect santé du bâtiment durable est souvent associé à la réduction des polluants afin d’améliorer la qualité de l’air intérieur. Toutefois, il y a un concept qui va encore plus loin : il s’agit du design actif. Ce principe d’architecture privilégie la santé, principalement par l’activité physique avec des stratégies de conception bien spécifiques.

Dans le dernier billet, j’ai mentionné l’aménagement des lieux de travail afin de pouvoir rester debout ou même d’avoir un tapis roulant pour faire de l’exercice au bureau. Et si les bâtiments étaient entièrement conçus afin d’encourager les gens à bouger davantage?

Le design actif s’applique en urbanisme, pour l’aménagement d’une ville, par exemple, mais peut également être intégré au bâtiment. Selon un document publié par la Ville de New York, voici un résumé de quelques principes de base :

  • Escaliers accessibles, visibles, pratiques, attrayants et dont l’utilisation est encouragée par l’ajout de messages ou pictogrammes;
  • Ascenseurs discrets, sans retour automatique au rez-de-chaussée, peu nombreux, avec arrêts aux 2 ou 3 étages;
  • Design intérieur qui incite à bouger entre les différents espaces;
  • Installations qui encouragent l’activité physique : salles d’entraînement, douches et casiers, supports à vélo.

Il y a d’ailleurs un exemple intéressant à Québec : le nouveau Pavillon Pierre Lassonde, au Musée National des Beaux-Arts du Québec. Un ascenseur volontairement caché laisse toute la place à l’impressionnant escalier, qui en met plein la vue en se déployant sur trois étages. Les passages sont éclairés, vastes et esthétiquement plaisants, ce qui invite à s’y déplacer.

Du côté des certifications, Fitwel, WELL Building Standard, HQE et Living Building Challenge présentent des critères associés au design actif. Cependant, elles sont encore peu répandues. LEED également par l’implantation du transport actif notamment.

Au Québec, là où il y a du potentiel, c’est peut-être avec la norme BNQ Entreprises en Santé. Sans être axée uniquement sur le bâtiment ou l’activité physique, elle présente aussi des notions concernant la gestion du stress, l’alimentation et les horaires, par exemple. L’environnement de travail représente l’une des quatre sphères mises de l’avant et c’est à ce niveau que certains principes du design actif reliés au bâtiment sont proposés, comme des mesures d’ergonomie, l’accès à des douches et à une aire sécuritaire pour les vélos.

Il serait intéressant de constater une augmentation de cette tendance au Québec, que ce soit avec  la norme BNQ, par l’utilisation de certifications déjà existantes ou via des politiques publiques. 

Intégrez-vous déjà ces principes dans vos bâtiments?

 

Pour en savoir plus

Centre du design actif : https://centerforactivedesign.org/

Norme BNQ Entreprises en Santé : http://www.bnq.qc.ca/fr/normalisation/sante-et-travail/entreprise-en-san...

Bâtiment durable, Design, Santé

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA

Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Commentaires les plus récents

Le réemploi des matériaux
Le réemploi des matériaux
Des panneaux de gypse qui...
Des panneaux de gypse qui...
Brille le soleil dans votre...
Mini téléréalité des eaux...
Les coûts réels des écoquartiers

Sur la vitrine Projets Verts