13 mai 2013

Le 27e congrès de l’AQME (Agence Québécoise pour la Maîtrise de l’Énergie) se déroulait cette année à Rivière-Du-Loup. Ce congrès fut une franche réussite, des présentations, des visites de bâtiments, du réseautage, des conférenciers nombreux et talentueux. Je vous propose une revue des faits saillants.

DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

Bien entendu, le congrès a laissé une large place aux experts en efficacité énergétique. De nombreux exemples des meilleures pratiques et des techniques performantes furent présentés par des experts québécois : implantation d’un procédé de biométhanisation dans une fromagerie, rénovation énergétique d’une usine de 225 ans, construction neuve avec une solution couplant le solaire et l’aérothermie! Ce fut ainsi l’occasion de partager les expériences et de présenter des projets de qualité supérieure qui faisaient preuve d’un caractère novateur, mais aussi une réelle valeur ajoutée en terme de visibilité pour les entreprises innovantes.

La Biomasse à l’honneur

Cette année, en plus du programme principal, des capsules techniques et des visites, une journée biomasse et une journée industrielle ont été proposées. En effet, avec le Créneau Écoconstruction, le centre de recherche SEREX (Service de Recherche et d’EXpertise en transformation des produits forestiers) et une biomasse forestière importante, la région est bien outillée pour se positionner à la fine pointe en ce domaine. Une journée était dédiée aux technologies de production de la biomasse, de chauffage et de production de chaleur. Nous avons également pu discuter des difficultés propres à cette filière (règlementation, produit, modèle financier, etc.). Les professionnels nous ont fait part qu’ils sont dans l’attente d’un nouveau plan de soutien au déploiement de l’industrie. De plus, les prix bas du gaz et de l’électricité ne facilitent pas la conversion vers cette filière locale, renouvelable et d’avenir. Malgré les avantages marqués, la pérennité de cette industrie reste à assurer.

Le mot de la fin : la sobriété énergétique

Parmi toutes ces conférences, une a particulièrement attiré mon attention. Celle de M.Daniel R Rousse, de l’ETS, sur la sobriété énergétique. Elle permettait de voir que malgré tous ces beaux projets, les économies d’énergie réalisées restent encore marginales par rapport à l’augmentation de la consommation d’énergie au Québec. C’est pourquoi l’effort doit se poursuivre et monter en régime au cours des prochaines années! De votre côté, faites-vous votre part en matière d’économie d’énergie? Avez-vous pensé à réaliser un projet d’efficacité énergétique dans vos locaux? Connaissez-vous le répertoire des programmes de subventions disponibles pour les projets d’efficacité énergétique? 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA

Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Concours- Gagner une formation Contech

Commentaires les plus récents

Le réemploi des matériaux
Le réemploi des matériaux
Des panneaux de gypse qui...
Des panneaux de gypse qui...
Brille le soleil dans votre...
Mini téléréalité des eaux...
Les coûts réels des écoquartiers

Sur la vitrine Projets Verts