25 janvier 2012

Voilà une question assez simple mais qui prend quand même tout son sens. La relève de demain qui sera au cœur de l’industrie de la construction et de la conception de nos futurs bâtiments est-elle préparée à adopter de nouvelles pratiques plus durables ?

Personnellement, à part de noter qu’il est primordial que ces futurs intervenants soient à l’affût des dernières tendances et qu’ils soient équipés pour travailler dans un contexte de développement durable, j’ai de la difficulté à répondre clairement à cette question.

Est-ce que les institutions doivent modifier leur programme pour que le développement durable devienne complètement intégré ? Est-ce qu’il ne faudrait pas plutôt inculquer aux étudiants le désir de construire de manière plus durable tout en leur laissant le soin, une fois sur le marché du travail, d’aller chercher les outils pour le faire ?

Bien des questions mais peu de réponses… Qu’en pensez-vous ? Vos commentaires seraient fortement appréciés !

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA

Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Commentaires

Soumis par Analita Payant le 2012-03-30

Bonjour!
En tant qu'étudiante de 3e année de BAC en génie civil à la Polytechnique de Montréal, je peux vous assurer que la question qui se pose n'est pas une question de volonté mais de formation. Je m'explique. Je voudrais plus que tout, dans ma carrière concevoir des bâtiments durables, mais le programme offre aucun cours dans cette direction. Faute d’information, j’essaie de me tenir au courant par le biais de site web comme celui-ci.
Bien sûr, le programme contient un cours obligatoire de développement durable… qui, selon moi, n’est pas encore tout à fait à point et qui ne nous informe pas des nouvelles technologies/pratiques sur le marché. Il faut noter que le courant vert est récent et que c’est une idéologie basée sur des valeurs. Une vision ça ne s’impose pas, ça s’apprend.
Je pense qu’avec le temps et la sensibilisation de la relève, mais aussi des personnes déjà sur le marché du travail, le développement durable prendra la place qui lui appartient au sein des institutions. En attendant, c’est par désir et curiosité personnelle que j’essaie de trouver de l’information. Je vais être sur le marché du travail dans 1 an, j’espère que je travaillerai pour une entreprise qui mise sur la formation continue et l’innovation pour que je puisse m’enrichir tout au long de ma carrière.

J'ai une vision très optimiste de la situation malgré toute la déception que j'ai de ne pas être formée avant d'atteindre le marché du travail.

Bonne journée!

Soumis par Visiteur le 2012-02-03

Je viens de finir un DEP en charpenterie-menuiserie et vais vous partager mon expérience. Sur un groupe de 18 élèves j'étais le seul qui portais un intérêt au développement durable, à l'efficacité énergétique, à la qualité de l'air intérieur ... Tout les autre n'étaient pas là pour sauver la planette mais seulement pour travailler de leurs mains et gagner leur vie. Alors pour répondre à vos questions:

La relève de demain n'est vraiment pas préparée à adopter de nouvelles pratiques plus durables. C'est toute l'industrie qui doit changer en passant par le code nationale du bâtiment sans oublier l'architecture et l'urbanisme. Tant que la majorité des entrepreneurs n'intègrent pas le développement durable, je ne voit pas comment les employés vont le faire. Même les profs de l'école professionnelle on passé par le chantier. Alors si quelqu'un sans curiosité et pas sensibilisé enseigne depuis 7 ans , ca fait 7 ans qu'il ne sait pas trop ce qui se passe de nouveau dans la construction. J'ai vu un prof dire devant tout les élèves qu'il a déjà jeté 32 feuilles de gypse au container qui avait été commandé de trop lors d'un contrat payé à la feuille.
Heureusement, j'ai eu un autre prof plus sensibilisé à la question qui se paye, a ses frais, de la formation continue en assistant à des conférences sur les bâtiment écologique. Bien qu'il ait abordé quelque fois la construction alternative, c'est perçu encore exotique pour les autres élèves et la société en général.

Alors, encore une fois, c'est sur le chantier que ca se passe!

Soumis par Visiteur le 2012-01-27

Le DD doit être intégré à tous les programmes scolaires (Administration, génie mécanique, médecine, sciences, etc.).

Le désir de construire DD, je pense que c'est dans la famille et à la petite école qu'on peut le développer. Innovons ! Pourquoi ne pas faire voyager les enfants de 1 ère année - Projet de coopération internationale à développer ! :)

Sur la vitrine Projets Verts

Commentaires les plus récents

Le réemploi des matériaux
Le réemploi des matériaux
Des panneaux de gypse qui...
Des panneaux de gypse qui...
Brille le soleil dans votre...
Mini téléréalité des eaux...
Les coûts réels des écoquartiers

Éco411

Espaces verts