Le terme permaculture a été utilisé pour la première fois par les australiens Bill Mollison et David Holmgren, dans leur livre Permaculture One paru en 1978. Ils se sont inspirés des principes promus par le japonais Masanobu Fukuoka pour écrire ce dernier. En 1981, Bill Mollison s’est vu remettre le Prix Nobel alternatif pour son travail de réflexion et de promotion au sujet de la permacuture.

La permaculture est un ensemble de pratiques et de modes de conception visant à créer des systèmes multifonctionnels, productifs en nourriture et en ressources utiles pour l’être humain. Et ce, avec un impact positif sur l’environnement. De plus, le coût énergétique doit être le plus faible possible.

L’approche permaculture peut être appliquée à plusieurs domaines : le bâtiment, l’aménagement paysager, l’agriculture, l’aménagement du territoire, mais aussi la gestion des ressources naturelles. Fondamentalement, cette dernière consiste à analyser les éléments constitutifs d'un système individuellement, tout en tenant compte de leurs interactions, dans le but de produire une exploitation durable des ressources.

Le mot permaculture est issu d’une contraction des mots « culture » et « agriculture » combinés au mot « permanent ». Il fait donc référence à une préservation et une pérennisation de la culture et de l’agriculture. Il y a donc une certaine corrélation entre le concept de permaculture et de développement durable. D’ailleurs, la permaculture est basée sur des notions d’écologie, de culture biologique, de biomimétisme, d’éthique, de philosophie et de pédologie (science des sols).

 

Site utile : http://www.tagari.com/home

Conception
Concours- Gagner une formation Contech

Rechercher dans le wiki

Sur la vitrine Projets Verts

Éco411

Le répertoire des professionnels de la construction verte au Québec

Espaces verts