Section du Québec du CBDCa
CHRONIQUE SUR LE BÂTIMENT DURABLE

Consulter toutes les chroniques du
Conseil du bâtiment durable du Canada - Québec


La 6D comme plateforme unique de visualisation et d’échange de données clés en bâtiment durable.

La durabilité constitue un enjeu majeur auquel le secteur de la construction est constamment confronté. Les questionnements soulevés par une telle recherche de performance peuvent, en raison de leur complexité, en étourdir plus d’un. Pour fournir des réponses à la fois adaptées aux contextes d’intervention et aux besoins des futurs occupants, les professionnels ont tout avantage à s’en remettre à la science du bâtiment ainsi qu’à des données quantitatives précises permettant une analyse étoffée de leur concept.

Parallèlement à l’évolution des processus de conception, les approches de modélisation de l’information du bâtiment (Building Information Modeling - BIM) gagnent en popularité. Désormais, plusieurs outils de modélisation et de simulation permettent une coordination et une interopérabilité des données issues des modèles numériques de plus en plus volumineux et raffinés. Plus spécifiquement, la 6e dimension du BIM permet d’associer ces avantages à la conception de bâtiments durables.

Les dimensions du BIM

Avant de poursuivre sur la 6D, il importe de la situer dans le contexte du BIM par rapport aux autres dimensions : 

  • 3D : la dimension « volumétrique » fait référence aux trois dimensions géométriques (x, y et z) permettant de visualiser le projet à réaliser, de calculer les quantités et de détecter les interférences entre les composantes ;
  • 4D : la dimension « temps », ajoutée aux trois dimensions géométriques, permet de visualiser la durée d'un événement ou la progression d'une phase de construction ; 
  • 5D : la dimension « coûts », lorsque combinée aux éléments à construire et à la contrainte temps, rend possible l’évaluation de la situation financière d’un projet à tout moment de l’échéancier ; 
  • 6D : la dimension « verte » incorpore à la maquette numérique des notions associées au développement durable telles que des analyses énergétiques, une évaluation du confort des occupants, les exigences et le suivi relatifs à l’obtention d’une certification environnementale (LEED ou autre), des analyses de cycle de vie, etc. ; 
  • 7D : la dimension « exploitation » connecte l’ensemble des composantes de la maquette aux aspects de la durée de vie, permettant ainsi aux équipes de maintenance d’opérer avec agilité le projet une fois celui-ci complété.

Vers une conception totalement intégrée

En intégrant aux maquettes numériques des simulations tout en offrant la possibilité de documenter divers éléments spécifiques du projet, la 6D se veut une plate-forme privilégiée de visualisation et d’échange de données clés.

À titre d’exemple, réaliser une simulation quantifiant l’autonomie en éclairage directement au sein de la maquette de travail utilisée par l’ensemble des intervenants facilitera de beaucoup les discussions entourant cet aspect du projet. En situation de charrette de conception intégrée, la possibilité de visualiser les résultats à même la maquette assurera la compréhension de tous, spécialistes ou non, et ce, efficacement. L’information ainsi obtenue alimentera l’exercice conceptuel et facilitera la comparaison de divers scénarios, ce qui conduira ultimement l’équipe de projet à une solution améliorée, voire optimale.

LEED, WELL et les autres…

L’arrivée relativement récente de la version 4 de LEED et l’émergence de certifications telles que WELL offrent un nouveau regard sur l’intégration du BIM au profit du développement durable. Dans un contexte de certification, la 6D peut notamment contribuer à l’obtention de précieuses données relatives à des crédits concernant entre autres le processus intégré, la limitation des impacts négatifs sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment, le confort des occupants et l’intégration de la lumière naturelle pour ne nommer que ceux-ci.

Le CBDCa-Qc vous invite

À tous les donneurs d’ouvrage, professionnels et intervenants du domaine de la construction qui se sentent interpellés par les possibilités offertes par la 6D, sachez que le CBDCa-Qc organisera un colloque d’une journée qui portera spécifiquement sur le sujet. Le 23 novembre prochain, au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM), venez en apprendre davantage sur le concept et les méthodes BIM appliqués au bâtiment durable ! Pour plus de détails concernant le colloque et pour s’inscrire, vous pouvez consulter l’onglet Évènements sur le site web du CBDCa – Québec.

 


François Cantin

Par François Cantin, M. Sc. Arch.
L’auteur est chargé de projet chez Coarchitecture, spécialiste des stratégies d’occupation et du confort de l’occupant au sein des environnements de travail, formateur pour le Centre de formation en développement durable de l’Université Laval ainsi que bénévole pour le Conseil du bâtiment durable - Québec (CBDCa-Qc).


Ajouter un commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA

Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Sur la vitrine Projets Verts

Éco411

Espaces verts