Par Hugo Lafrance*

WELL ou Fitwel ? Alors qu’une véritable tendance se dessine en faveur du bien-être des occupants des bâtiments, la question ouvre la porte à un sain débat.

Dans les trois dernières années, les professionnels et gestionnaires du milieu du bâtiment qui cherchaient un cadre de conception pour favoriser la santé en aménagement ont vu apparaître successivement les normes WELL puis Fitwel. Au cours de sa première année seulement, le WELL Standard comptait près de 80 projets enregistrés ou certifiés sur les cinq continents. Si cette norme a bénéficié de plus d’une année comme référence incontestée de la certification santé et bien-être pour l’environnement bâti, dans la dernière année, la compétition est arrivée.

Standard Fitwel

Fitwel a été lancée en 2017 en version bêta après cinq années de développement, et une version complétée est prévue pour la fin de l’année en cours. Ce dévoilement permettra de révéler les caractéristiques révisées de ce standard convivial sur le marché de la santé et du bien-être. Plusieurs gestionnaires immobiliers ont montré un niveau d’intérêt élevé et une discussion avec l’équipe de Fitwel suggère que l’adoption d’une certification alternative est saine pour le marché.

Ce système d’évaluation comprend plus de 55 stratégies de conception et opérations fondées sur des données probantes (evidence-based) qui améliorent les bâtiments en abordant un large éventail de comportements et de risques liés à la santé. Chaque stratégie est associée à des attributions ponctuelles uniques, basées sur la force des preuves associées et l’impact démontré sur la santé des occupants. Cela signifie que les stratégies ayant des impacts plus importants et touchant à plusieurs facettes de la santé reçoivent plus de points.

Fitwel aborde la santé comme un système interconnecté, sans aucune catégorie dominante ou domaine d’intérêt prépondérant. Et, à ce titre, toutes les stratégies sont volontaires, sans prérequis spécifiques.

Les stratégies Fitwel sont classées dans les 12 sections suivantes : emplacement; accès au bâtiment; espaces extérieurs; entrées et rez-de-chaussée; escaliers; environnement intérieur; espaces de travail; espaces partagés; approvisionnement en eau; cafétérias et aliments préparés; distributeurs automatiques et snack-bars; et procédures d’urgence.

WELL v2

L’Institut international du bâtiment WELL (IWBI) a lancé le 31 mai dernier à l’international et célébré en fanfare à New York, Pékin, Londres et Sydney, la version pilote WELL v2, la prochaine mouture de son WELL Building Standard se concentrant exclusivement sur les impacts des bâtiments sur la santé et le bien-être humains.

WELL v2 se veut un système d’évaluation mondial pour la santé. Son but est de permettre aux équipes de projet de poursuivre les interventions les plus importantes pour leur projet et leur communauté en conservant l’approche globale et factuelle de la certification, avec son engagement envers la vérification de la performance. Les ajustements apportés au système comprennent :

  • un nouvel ensemble de fonctionnalités avec moins de préconditions, et des optimisations pondérées;
  • une consolidation de plusieurs systèmes pilotes en un seul standard et des améliorations à l’approche « Pour tous les projets» introduite l’année dernière;
  • de nouvelles voies pour atteindre les objectifs, avec l’accent mis sur la faisabilité pour les bâtiments existants et les intérieurs commerciaux;
  • un examen facultatif préliminaire pour les projets souhaitant obtenir une désignation WELL D&O qui confirme les progrès vers la certification WELL;
  • une nouvelle approche de la vérification de la performance permettant aux projets de passer des contrats avec des fournisseurs locaux;
  • un engagement envers l’équité à travers des prix spécifiques adaptés aux marchés, un accent sur l’emplacement des projets et l’introduction d’une grille d’évaluation dynamique.

Le pilote WELL Building Standard version 2 (WELL v2) a développé le système créé avec WELL v1 et grâce auquel le IWBI a bénéficié de l’expérience d’une centaine de projets certifiés.

La comparaison

Les deux normes sont le résultat d’années de recherche américaine impressionnante; WELL a été perçue à la limite du trop scientifique alors que Fitwel minimise le jargon médical. Résultat en termes de rigueur scientifique : match nul entre WELL et Fitwel. 

Fitwel a suivi le principe WELL des catégories de base, mais avec une approche beaucoup plus souple; les aspects les plus techniques de WELL v1 ont été évités. Mais WELL v2 a appris de ses leçons en offrant une approche plus conviviale avec ses catégories et crédits : léger avantage pour cette dernière. 

Fitwel est indéniablement une certification de bâtiment plus pratique, avec son implication simple à utiliser. Bien que cela représente un avantage, Fitwel est déjà un peu classée comme une version « légère » de WELL. Somme toute au niveau pratique : léger avantage pour Fitwel.

En fin de compte, le développement des deux normes de construction de santé et de bien-être les a rendues assez populaires et efficaces, tout en suscitant la reconnaissance de l’industrie. Nous ne serons que plus en santé dans la prochaine année!

 


 

*L’auteur est PA LEED BD+C & O+M, WELL Faculty, Fitwel Ambassador

Fitwel

La certification Fitwel est attribuée selon les niveaux suivants à travers l’application en ligne d’évaluation :

  • Une étoile : 90 points;
  • Deux étoiles : 105 points;
  • Trois étoiles : 125 points.

Elle influence sept catégories d’impact sur la santé :

  • Impacts sur la santé communautaire;
  • Réduit la morbidité et l’absentéisme;
  • Soutient l’équité sociale pour les populations vulnérables;
  • Instille des sentiments de bien-être;
  • Fournit des options alimentaires saines;
  • Favorise la sécurité des occupants; augmente l’activité physique.

 

WELL v2

Alors que le standard initial de la norme comptait 7 concepts, WELL v2 se compose de 112 caractéristiques, réparties dans 10 concepts : air; eau; nourriture; lumière; mouvement; confort thermique; son; matériaux; esprit; et communauté.

Les projets WELL doivent remplir toutes les conditions préalables, ainsi qu’un minimum de points pour obtenir la certification selon quatre niveaux :

  • WELL Core : cette certification WELL est spécifique aux projets « Noyau et enveloppe » qui cherchent à mettre en œuvre des caractéristiques de base dans le bâtiment de base au profit des locataires;
  • WELL Argent : 50 points;
  • WELL Or : 60 points;
  • WELL Platine : 80 points. 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA

Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.