18 novembre 2018
Déploiement du parc solaire de l’Université de Sherbrooke

L’Université de Sherbrooke (UdeS) entreprend le déploiement du plus grand parc solaire dédié à la recherche appliquée au Canada.

D’une puissance totale de près d’un mégawatt – environ 15 % de la pointe de consommation du campus principal de l’UdeS – et doté d’un très haut niveau d’instrumentation, ce parc solaire servira à valider les futures technologies de production et de stockage associées aux énergies renouvelables, notamment en climat froid.

La première étape consiste en l’installation de panneaux solaires au Parc Innovation–ACELP ainsi qu’au campus principal de l’UdeS. Évalué à plus de cinq millions de dollars, le projet bénéficie d’une subvention des deux paliers gouvernementaux de l’ordre de 75 %.

Le déploiement de ce parc solaire photovoltaïque, assorti de deux centrales solaires thermiques intelligentes, est rendu possible grâce à l’expertise des institutions du milieu sherbrookois et de plusieurs partenaires industriels. Tous sont mobilisés autour du projet Énergie solaire Technologies renouvelables Innovation énergétique – ESTRIE.

Transition énergétique

Ce projet d’envergure s’inscrit dans la Stratégie de gestion de l’énergie et des gaz à effet de serre de l’Université. « Nous souhaitons atteindre la carboneutralité d’ici 2030, ce qui passe inévitablement par la poursuite de nos efforts en efficacité énergétique, la transition vers les énergies renouvelables et des mesures de compensation, explique la vice-rectrice à l’administration et au développement durable de l’UdeS, Denyse Rémillard.

Le déploiement du parc solaire de l’Université de Sherbrooke s’inscrit dans la Stratégie de gestion de l’énergie et des gaz à effet de serre de l’institution - Photo de Michel Caron, Université de Sherbrooke

« Grâce aux recherches appliquées qui seront menées au parc solaire, poursuit-elle, des innovations technologiques et sociales dessinant les contours d’une société sobre en carbone verront le jour. »

Pour le vice-recteur à la valorisation et aux partenariats de l’UdeS, Vincent Aimez, le parc solaire illustre le modèle performant développé par l’Université en matière d’innovation partenariale. « Non seulement nous produirons de l’énergie, dit-il, mais nous pourrons l’emmagasiner avec nos partenaires, mesurer l’impact sur la consommation du réseau d’Hydro-Sherbrooke et évaluer comment ce type d’énergie pourrait être utilisé dans les réseaux du futur. Avec ce projet, l’Université alliera ses forces à celles de ses partenaires pour se démarquer à l’échelle internationale, avoir un impact économique important au Québec et créer des emplois ici en lien avec les énergies renouvelables. »

Source : UdeS