Présence à Kitcisakik

Raphaël Thibodeau

Université de Montréal
2014

Ancrage au territoire. Autonomie énergétique. Approche participative. Ce projet propose une série d’interventions se déclinant selon les axes récréatifs et alimentaires, en mettant à profit le savoir-faire des jeunes et moins jeunes de la communauté de Kitcisakik, en Abitibi.  

Descriptif

Le point de départ de ce projet réside dans le rôle de l'architecte qui intervient au sein d'une communauté étrangère. L'angle d'approche est de considérer toute communauté comme étant un groupe uni autour d'un certain consensus, d'un système de valeurs et d'une histoire collective.

Dans ce contexte, le rôle de l'architecte est celui de saisir cette histoire et de proposer des espaces qui racontent et participent à l'émergence de ces valeurs et de ce récit. Ici, l'aménagement doit favoriser l'ancrage au territoire, l'autonomie énergétique et l'autonomie alimentaire. Le développement durable est vu en tant que projet collectif. Comme dans toute communauté isolée, l'équilibre social de Kitcisakik demeure fragile, le projet propose donc une vision humaine de l'architecture, un hommage à l'identité amérindienne moderne.

Planche(s)

Vous souhaitez en connaitre plus sur les métiers :
Architecte

Sur la vitrine Projets Verts