Le pont thermique est un point de jonction où la barrière isolante est rompue. Cette rupture permet donc à chaleur de migrer de l’intérieur vers l’extérieur par conduction thermique des parois. Lorsque la température extérieure est basse et que l’effet des ponts thermiques est accentué par l’écart de température entre l’extérieur et l’intérieur d’un bâtiment, ce peut devenir une source d’inconfort pour les occupants. Les ponts thermiques se situent principalement aux points de jonction des parois structurelles (jonctions façades-planchers ou façades-toitures) et les ouvertures de l’enveloppe du bâtiment (portes et fenêtres).

Les ponts thermiques sont une des causes des pertes de chaleur par conduction. De plus, s’ils sont combinés à un problème de ventilation et/ou une source d’humidité excessive, les ponts thermiques seront à la source de problèmes de condensation sur des surfaces devenues froides, ce qui peut engendrer la prolifération de moisissures.

L’isolation par l’extérieure est la solution la plus efficace pour réduire l’effet des ponts thermiques. Il existe également des rupteurs de ponts thermiques, principalement utilisés aux jonctions façades planchers et façades toitures.

Concours- Gagner une formation Contech

Rechercher dans le wiki

Sur la vitrine Projets Verts

Espaces verts