Aller au contenu principal
x
25 novembre 2010
Par Hugo Lafrance, PA LEED, président d’Écotactiques

Greenbuild 2010, le sommet annuel du USGBC, qui s’est déroulé du 16 au 19 novembre, a fait affluer plus de 30 000 professionnels de l’industrie de la construction et de l’immobilier dans la ville des vents, Chicago. Le maire Richard M. Daley a d’ailleurs reçu un prix du USGBC soulignant sa contribution exceptionnelle à la cause de l’environnement bâti durable, un nouveau prix honorifique qui portera désormais son nom : Mayor Richard M. Daley Legacy Award for Global Leadership in Creating Sustainable Cities.

L’ambiance était bon enfant : Greenbuild est maintenant un grand événement bien rodé et les professionnels, en mode casual business, y assistent pour réseauter, accumuler des crédits de formation continue et écouter des conférenciers parmi les plus inspirants de leur domaine. Selon des participants, les systèmes d’évaluation LEED se sont spécialisés et l’accréditation professionnelle s’est complexifiée, ce qui rend la participation à un tel événement de plus en plus pertinente.

De l’autre côté, les nouvelles sont plutôt bonnes pour la marque de commerce LEED : il s’est enregistré plus de projets pendant les 12 derniers mois que pendant toutes les années précédentes cumulées. La certification opère donc un changement majeur dans l’industrie alors que son adoption est exponentielle et on s’attend à ce que la valeur de l’étiquette LEED se confirme au cours des prochaines années.

À noter que Greenbuild se tiendra du 4 au 7 octobre 2011 à Toronto, l’événement étant accueilli par le Conseil du bâtiment durable du Canada.

Lire le billet de Hugo Lafrance :  Greenbuild, LEED et la mission de la sensibilisation