Boma Québec
CHRONIQUE SUR LA GESTION IMMOBILIÈRE

Consulter toutes les
chroniques de BOMA Québec


Piloter une voiture de course n’est pas à la portée de tous, cela apparaît comme une évidence. De la même manière, un bâtiment, aussi bien conçu qu’il soit, n’est pas performant pour autant. Celui-ci demande au quotidien une attention particulière et requiert une équipe d’exploitation compétente qui doit permettre de tirer pleinement profit des caractéristiques avantageuses de l’édifice. Cette conclusion s’impose aussi pour n’importe quel bâtiment existant, quand bien même le souci d’efficacité énergétique n’aurait pas été mis de l’avant lors de la conception. Le potentiel d’économies financières est d’ailleurs dans ce cas d’autant plus important. 

Une des clefs du succès de l’exploitation repose dans la mise en service continue. C’est-à-dire se réinterroger en permanence sur les conditions d’opération des différents équipements pour maximiser leur rentabilité. En effet, les variations climatiques ou changements dans l’occupation par exemple imposent d’effectuer un suivi continu des différents paramètres d’opération. Les ajustements en conséquence peuvent aller de la simple modification d’un point de consigne jusqu’au changement complet d’une séquence d’opération. Un suivi énergétique rigoureux doit être réalisé afin de mettre en évidence l’influence de ces modifications sur la consommation énergétique. Ce suivi permet également de créer un cercle vertueux car la motivation de l’équipe d’exploitation est renforcée par la mise en valeur de son action. 

Mais l’influence de l’exploitation sur la performance du bâtiment ne s’arrête pas là. Un programme de maintenance adéquat va permettre aussi bien de prolonger la durée de vie de certains équipements que d’améliorer leur efficacité énergétique. Il peut s’agir aussi de remplacer un équipement au moment judicieux ou bien s’assurer de la fiabilité des différentes lectures effectuées, qui peuvent être la source de pertes énergétiques. 

Il est donc difficile de contredire le fait que le succès énergétique d’un bâtiment repose en grande partie sur la performance de l’équipe d’exploitation. À l’heure des coupures budgétaires et des impératifs de rentabilité, comment peut-on donc concevoir que l’opération d’un bâtiment ne soit pas toujours définie comme une priorité ? Le processus d’exploitation se doit d’être intégré à la gestion globale d’un édifice, au même titre que tous les autres processus de cette dernière. L’exploitation constitue un puits d’économies à faible temps de rentabilité de l’investissement et c’est elle qui doit permettre de justifier les différents investissements dans un bâtiment. 


 Par Vincent Dupuy, ing., PA LEED BD+C, conseiller en bâtiment durable chez Cofely Services membre associé de BOMA Québec

Ajouter un commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA

Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Concours- Gagner une formation Contech

Sur la vitrine Projets Verts