Section du Québec du CBDCa
CHRONIQUE SUR LES ÉCOMATÉRIAUX

Consulter toutes les chroniques de
Éco Entreprises Québec


Les nouveaux écomatériaux dans le bâtiment durable : l’industrie est-elle au rendez-vous? 

Le marché des écomatériaux issus de la collecte sélective est en pleine émergence, alors que de nouveaux produits sont maintenant offerts à l’industrie du bâtiment durable ou en voie de l’être.

Comme professionnel de l’industrie du bâtiment durable, il est normal – et même responsable! – de se questionner quant à la performance de ces écomatériaux ou d’être simplement hésitant à faire partie des « adopteurs précoces ».

Certains préféreront peut-être attendre que leur utilisation soit bien ancrée dans les pratiques avant de plonger. Par ailleurs, avec le développement de l’économie circulaire et la disponibilité grandissante de matières recyclées ici au Québec, il y a fort à parier que l’offre d’écomatériaux ira en accélérant, grâce à l’innovation et au génie québécois! Des entreprises innovantes pavent la voie et doivent être encouragées par les différents acteurs du milieu, pour que de vraies boucles prennent forme.

Trouver le juste équilibre?

Prenons en exemple le verre recyclé, qui a des attributs fort intéressants, alors que de plus en plus de centres de tri québécois ont les capacités technologiques d’offrir une matière de grande qualité aux conditionneurs et recycleurs qui, de leur côté, s’activent à développer de nouveaux créneaux.

Non seulement l’utilisation du verre recyclé dans le domaine du bâtiment permet de contribuer à améliorer la performance environnementale de la construction et d’acquérir des points LEED (en lien avec le choix des matériaux), mais celui-ci a plusieurs autres cordes à son arc, en offrant des bénéfices accrus dans chacune de ses applications : en poudre, comme ajout cimentaire pour des entrées, dalles ou dans les pavés écologiques; en granulats, pour servir de paillis dans les installations ornementales ou d’agent filtrant de piscines; ou en version cellulaire, sous forme similaire à la pierre ponce, servant de remblais ou de sous-couche pour les toitures végétalisées.

Actuellement, les principaux acteurs dans le domaine du verre recyclé fonctionnent avec l’approche des petits pas. Cette saine prudence leur permet de prendre le temps de bien comprendre les dynamiques des marchés visés et, surtout, ne pas sauter d’étapes. C’est ainsi que les planches d’essais se multiplient avec des projets innovants, notamment dans des infrastructures municipales.

Favoriser l’innovation

De son côté, le milieu universitaire contribue à la recherche appliquée, notamment par la Chaire de valorisation du verre recyclé de l’Université de Sherbrooke et, dans le cas des routes, par le laboratoire sur les chaussées et matériaux bitumineux de l’ÉTS, qui étudie l’intégration de verre recyclé dans les infrastructures routières.

Le plan Verre l’innovation de Éco Entreprises Québec (ÉEQ), dont l’objectif est de trouver des débouchés pour 100 % du verre de la collecte sélective, a aussi un déploiement qui se fait un pas à la fois. Un comité de suivi a été mis sur pied afin de suivre les projets-pilotes actuellement en cours dans cinq centres de tri, où des équipements de pointe de tri et de nettoyage du verre fournis par ÉEQ permettent d’obtenir des taux de pureté de près de 98 %. ÉEQ soutient également la commercialisation des écomatériaux du verre, notamment par le biais d’études de marché et par la sensibilisation des donneurs d’ordres.

Comme le bâtiment durable constitue un marché au potentiel intéressant pour les écomatériaux – notamment de verre –, il faudra irrémédiablement compter sur les architectes, designers et donneurs d’ordres de ce secteur, car ce sont, eux aussi, des acteurs de changement. Leur collaboration à des planches d’essai et leur rétroaction est précieuse pour permettre aux entreprises innovantes d’atteindre les plus hauts standards d’excellence et ainsi contribuer à faire du Québec un leader en économie circulaire dans le secteur du bâtiment durable.


Mario Patenaude

Par Mario Patenaude
Ph. D. en aménagement
Éco Entreprises Québec

Ajouter un commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA

Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Sur la vitrine Projets Verts