11 février 2019
Le Stade de soccer de Montréal. Photo : Stéphane Groleau

L’édition 2019 des Prix d’excellence Cecobois couronne 15 réalisations en bois exemplaires, en plus de reconnaître l’engagement de 13 municipalités à intégrer ce matériau dans la construction de leurs bâtiments et infrastructures.

Porté par le Centre d’expertise sur la construction commerciale en bois (Cecobois), ce concours bisannuel vise à célébrer l’utilisation grandissante du matériau bois dans la construction commerciale, institutionnelle et multirésidentielle ainsi que le savoir-faire des professionnels du bâtiment québécois sur les plans de l’architecture, de l’ingénierie et de l’innovation.

Les lauréats de l’édition 2019, la sixième, ont été honorés lors d’une soirée de gala qui réunissait près de 300 personnes au Palais Montcalm de Québec, le 21 février. « Au cours des dernières années, le matériau bois a non seulement gagné en hauteur dans la construction, mais il a aussi gagné en crédibilité, a alors indiqué le directeur de Cecobois, Gérald Beaulieu. Les préjugés s’estompent, les connaissances techniques se développent et les pratiques s’améliorent sans cesse, comme en témoignent la qualité et la quantité de projets mis en lumière ce soir.

« En ayant à l’esprit les attributs du bois, une ressource renouvelable ayant une des plus faibles empreintes environnementales, et sachant que l’utilisation de ce matériau contribue à la lutte contre les changements climatiques et à la création d’emplois en région, on ne peut qu’apprécier davantage les projets présentés dans le cadre de cette édition », a-t-il ajouté.

Les critères d’évaluation

Les projets soumis devaient avoir été complétés au cours des trois dernières années, soit de 2015 à 2018. Parmi la cinquantaine de candidatures reçues, le jury devait choisir celles qui se démarquaient sur le plan de la qualité du concept architectural, de la qualité du concept structural, de la qualité de l’exécution, de l’esthétisme, de la fonctionnalité et de l’intégration efficace du matériau bois.

Le jury 2019 était composé de David Moses, président, Moses Structural Engineers; Véronique Klimine, associée principale, r2k architectes; Jacques White, directeur, École d’architecture de l’Université Laval; Sylvain Gagnon, gestionnaire de recherche associé, FPInnovations; et Caroline Frenette, conseillère technique, Cecobois.

Les projets lauréats

Bâtiment institutionnel de moins de 1 000 m2 et Développement durable [ex æquo]

Le centre de découverte et de services du parc national des Îles-de-Boucherville. Photo de Adrien Williams

Centre de découverte et de services du parc national des Îles-de-Boucherville (Montérégie)

Le projet : À l’extérieur, la forme courbe du bâtiment va permettre au revêtement en bois local de vieillir doucement, sans démarcation, alors qu’à l’intérieur, la fluidité des lignes se poursuit et est rehaussée par le choix des luminaires. Le jury souligne la force conceptuelle et de résolution du projet ainsi que l’utilisation de formes libres que l’on voit rarement en architecture. Ce projet est également exceptionnel de par l’équilibre dont il fait preuve entre sa qualité architecturale et le souci de ses concepteurs envers le développement durable.
L’équipe: Smith Vigeant Architectes; WSP; Bouthillette Parizeau; Construction R. Bélanger; BC2; Sépaq; Éco-Cèdre; UsiHome; Art Massif.

Développement durable [ex aequo]

Le projet de copropriétés Todd 1 - Image de Yelle Maillé

TOD 1 (Montréal)

Le projet : Situé dans un quartier axé sur la densification et le transport collectif, cet immeuble à condos certifié LEED Platine s’appuie sur un système structural de type poteau-poutre en bois lamellé-collé qui permet de grandes ouvertures pour la lumière naturelle. Non seulement l’utilisation d’une structure en bois dans ce type de bâtiment a permis de réduire les émissions de CO2 lors de sa construction, mais le projet met en œuvre plusieurs autres mesures environnementales notables.
L’équipe : Sotramont; Yelle Maillé et associés architectes; Les Consultants LGL; Nordic Structures; Desjardins Experts Conseil; Version Paysage.


Bâtiment commercial de moins de 1 000 m2

Le pavillon du Golf Exécutif Montréal. Photo de Stéphane Brügger

Pavillon du Golf Exécutif Montréal (Montréal)

Le projet : Distinctif par ses détails à la fois efficaces et raffinés, ce pavillon, dont la toiture en saillie offre une excellente protection des éléments structuraux en bois, est en adéquation avec la fonctionnalité des lieux. Les assemblages minimalistes, l’intégration réussie de la mécanique, le choix des luminaires et le plafond suspendu en bois sont autant de détails qui participent à l’élégante sobriété qui se dégage de ce projet.
L’équipe : Architecture 49; WSP; Quadrax & Associés; Golf Exécutif Montréal; Espace-Bois; Nordic Structures.


Bâtiment commercial de plus de 1 000 m2

La tour Synergia. Photo de François Larivière

Tour Synergia (Montérégie)

Le projet : La tour Synergia traduit l’ambition d’un client qui souhaitait repousser les limites de la construction en bois en érigeant le plus haut édifice commercial possible avec une structure entièrement composée de ce matériau. Les efforts déployés par les concepteurs, tant sur le plan structural qu’architectural, et les défis relevés pendant la réalisation en font un projet inspirant et exemplaire pour les bâtiments du même type.
L’équipe : Lemay; ELEMA; Nordic Structures; EXP; EXA Design; Groupe Robin.


Bâtiment institutionnel de plus de 1 000 m2

Le Théâtre Gilles-Vigneault. Photo de Adrien Williams

Théâtre Gilles-Vigneault (Laurentides)

Le projet : Avec ce théâtre à l’architecture spectaculaire, Saint-Jérôme s’est résolument dotée d’un bâtiment culturel d’exception. Le dais plissé en bois lamellé-croisé constitue un mariage réussi entre la structure et l’expression. Le bois est d’ailleurs la vedette de ce bâtiment rassembleur où il a énormément d’impact. La salle de spectacle, quant à elle, montre une volonté d’offrir une expérience acoustique de haut niveau.
L’équipe : Atelier TAG, Jodoin Lamarre Pratte architectes; SDK; SMi Enerpro; Go Multimédia; Davidson acoustique & insonorisation; Construction demathieu & bard; Diffusion En Scène; Ébénisterie Chambois; Nordic Structures.


Bâtiment industriel et Concept structural

La ferme Zwygart. Photo de David Mizrahi

Ferme biologique Zwygart (Centre-du-Québec)

Le projet : Ce bâtiment industriel se démarque par ses détails architecturaux particulièrement élégants et soignés. Il démontre une grande maîtrise d’exécution qui prouve qu’il est possible de créer des effets extraordinaires même avec une base simple. L’utilisation d’assemblages moisés constitue un détail à la fois élégant et distinctif. En plus d’être très esthétique, l’intégration de puits de lumière contribue à mettre en valeur la beauté et la chaleur de la structure en bois.
L’équipe : David Mizrahi, ingénieur; Ambiance Bois; Consultants Lemay & Choinière et SENC; Zwygart.


Bâtiment multirésidentiel

La tour d’habiations en copropriété Origine. Photo de Stéphane Groleau

Condos Origine (Capitale-Nationale)

Le projet : Premier bâtiment de 13 étages 100 % en bois dans l’est de l’Amérique du Nord, et le plus haut du genre actuellement dans la région. Origine a non seulement changé le paysage de la construction au Québec, mais a contribué de manière significative à l’avancement de l’utilisation du bois dans les bâtiments de grande hauteur au Canada. Les prouesses d’ingénierie dont il témoigne et les tests de grande échelle réalisés en matière de résistance au feu, de résistances latérales et d’acoustique, pour ne nommer que ceux-là, ont notamment ouvert la porte au changement du Code du bâtiment et mené à la rédaction du guide Bâtiments de construction massive en bois d’au plus 12 étages publié par la Régie du bâtiment du Québec.
L’équipe : Yvan Blouin Architecte; Synchro Immobilier; Nordic Structures; WSP; LGT; EBC; Groupe Conseil SID.


Aménagement extérieur et autre structure

Le stationnement des Canotiers. Photo de Marc Cramer

Stationnement des Canotiers (Capitale-Nationale)

Le projet : Par son emplacement, son histoire et son utilisation du bois, cette infrastructure se distingue par son importance civique tant pour les habitants du quartier, ceux qui y travaillent et les visiteurs. Le jury souligne le retournement radical qui a été fait de l’espace public, mais également la façon dont le bois joue un rôle de premier plan dans la qualité architecturale du projet. Il constitue un excellent exemple d’un aménagement rendu réussi grâce à l’utilisation du bois.
L’équipe : Daoust Lestage; ABCP architecture; Tetra Tech; CIMA+; Tecno-Métal; Pomerleau; Société québécoise des infrastructures; Commission de la Capitale nationale du Québec; Bois Hamel.


Détails architecturaux assurant la durabilité

Le centre de services Opeongo – Lac Fraser. Photo de Stéphane Groleau

Le centre de services Opeongo – Lac Fraser (Estrie)

Le projet : Avec ses avancées généreuses, ses pieds de colonnes bien réalisés à l’extérieur et ses colonnes intérieures protégées par un mur-rideau, la durabilité des éléments structuraux et du revêtement en bois est assurée. En plus de faire preuve d’un effort manifeste des concepteurs sur le plan de la durabilité, le projet se démarque par la capacité d’avoir su conserver une minceur particulièrement élégante sur toute la toiture.
L’équipe : Anne Carrier architecture; Sépaq; Groupe Concept PV; Construction Groupe Prévost; Art Massif; Chevron Royal.


Revêtements extérieurs

L’édifice de bureaux de Pomerleau à Lévis. Photo de Jonathan Robert

Édifice de bureaux de Pomerleau à Lévis (Chaudière-Appalaches)

Le projet : Dialoguant avec le parement présent à l’intérieur du bâtiment, le revêtement extérieur offre un jeu de composition qui insuffle une géométrie unique et un rythme intéressant avec les fenêtres. Les détails de pose bien réalisés assurent sa durabilité.
L’équipe : Lemay; Tetra Tech; Méconair; Pomerleau; Juste du Pin; Ébénisterie St-Georges; Nordic Structures.


Design intérieur

Le siège social de Creaform à Lévis. Photo de Stéphane Groleau

Siège social de Creaform (Chaudière-Appalaches)

Le projet : : À la fois sobre, lumineux, moderne et chaleureux, ce bâtiment affiche des détails de finition soignés, notamment sur le plan de la signalétique et du motif créé par le jeu de revêtements muraux en bois. L’utilisation judicieuse du bois dans ce bâtiment témoigne de l’attention toute particulière portée par ses concepteurs au confort des occupants sous différents aspects, et ce, de manière intégrée.
L’équipe : Coarchitecture; Génie+; LGT; Ronam Constructions; Groupe commercial AMT; AC Cuisines; Nordic Structures.


Ossature légère

Maison des étudiants de l’ÉTS - Photo de Stéphane Brugge

CLSC Naskapi (Nord du Québec)

Le projet : Forgé dans les défis et les contraintes du Nord, le projet constitue un geste significatif par rapport au climat. Il tire également efficacement profit des variations formelles et structurales possibles du système à ossature légère en bois préfabriqué. Sa forme complexe issue d’une étude climatique du vent montre d’ailleurs une belle adaptation à sa géographie.
L’équipe : STGM; Éric Lirette Architecte; Tetra Tech; Groupe-Conseil TDA; EBC; Société québécoise des infrastructures; CLSC Naskapi; Maxi-Forêt; Structures RBR; Goodfellow.


Solution innovante

Le Stade de soccer de Montréal. Photo de Stéphane Groleau

Stade de soccer de Montréal (Montréal)

Le projet : La complexité de cette structure unique, composée de 13 poutres-caissons maîtresses en bois lamellé-collé et en bois lamellé-croisé, et la longueur hors normes de ces poutres ont forcé les concepteurs à créer et à tester des assemblages innovants. Ce projet montre comment l’innovation de la technique permet de répondre à un programme architectural très ambitieux.
L’équipe : Saucier + Perrotte Architectes / HCMA; Nordic Structures; NCK; Bouthillette Parizeau; WAA; Ville de Montréal; Synairgis.


Mention Patrimoine

Le manège militaire Voltigeurs de Québec. Photo de Alexandre Guérin

Manège militaire Voltigeurs de Québec (Capitale-Nationale)

Le projet : Devant le travail colossal que représentait ce projet, il était important pour le jury de souligner de façon spéciale la rigueur et la minutie manifestée par les concepteurs tout au long du délicat travail de restauration. De nombreux éléments patrimoniaux ont ainsi pu être conservés et valorisés avec beaucoup de sensibilité.
L’équipe : Architecture 49; DFS, STGM; Tetra Tech; Pageau Morel; Stantec; Pomerleau; Travaux publics et services gouvernementaux Canada; Structure Fusion; Clyvanor.


Mention Collaboration

Mont Réel

Le projet : Le jury a trouvé particulièrement inspirant l’esprit de collaboration et de communauté qui se dégage de ce projet : collaboration entre le Québec et l’Allemagne, entre les professionnels et les étudiants, contribution de différents fournisseurs de produits en bois, implication de divers constructeurs amateurs bénévoles et création d’une vie de communauté. Un exemple illustrant comment le bois peut réunir les gens autour d’un projet commun et porteur de sens.
L’équipe : ConstrucLab; Latéral; Goethe-Institut; Structure Fusion; Nordic Structures; Forex; Art Massif; BMR; EACOM; Charpentes Montmorency; Groupe Rémabec; Groupe Crête.


Concept étudiant

Le concept étudiant Dyades

Dyades

Le projet : Travaillant à la fois sur la forme et la trame, la structure en bois laissée apparente de ce projet module les espaces. La façade en verre à double paroi apporte quant à elle beaucoup de clarté, d’ouverture et de transparence. Le projet se démarque par la crédibilité et la faisabilité de son concept où tous les éléments travaillent en complémentarité.
L’équipe : Thomas Valcourt, Karl Greschner et Philippe Bernard (Université Laval).

 

Prix reconnaissance de l’engagement municipal

MRC de Minganie (Côte-Nord)

Prix soulignant le choix de la MRC d’utiliser le matériau bois pour la construction du Complexe aquatique de Minganie (structure en bois-lamellé collé dans l’espace piscine).
Équipe de projet : Héloïse Thibodeau architecte; AXOR Experts-Conseils; Cegerco; MRC de Minganie; Nordic Structures.

MRC de Pontiac (Outaouais)

Prix soulignant le choix de la MRC d’utiliser le matériau bois pour la construction de la Nouvelle entrée et l’agrandissement de ses installations (structure à ossature légère en bois et revêtement extérieur en bois pour l’agrandissement de ses locaux; mur intérieur recouvert de bois récupéré de la rivière des Outaouais).
Équipe de projet : Mercier Pfalzgraf Architectes; Gestion DMJ; MRC de Pontiac; Maibec.

MRC du Granit (Estrie)

Prix soulignant le choix de la MRC d’utiliser le matériau bois pour la reconstruction de ses bureaux à Lac-Mégantic (produits d’apparence et structure en bois)
Équipe de projet : Lemay Côté architectes; EQIP SOLUTIONS I GENIE; Les constructions Hallé et Frères; MRC du Granit; Juste du Pin; IC2 Technologies; Ipedex; Portes Lambton; Art Massif; Clyvanor.

MRC de la Matapédia (Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine)

Prix soulignant le choix de la MRC d’utiliser le matériau bois pour son nouveau centre admistratif (revêtement extérieur, placage intérieur, structure massive, portes intérieures, mobilier intégré).
L’équipe de projet : Architectes Goulet & Lebel; LGT; Construction Marcel Charest et Fils; MRC de la Matapédia; Juste du Pin; Maibec; Portes Baillargeon; Ébénisterie Mario Massé; Art Massif; Léon Chouinard et fils.

Municipalité de l’Ange-Gardien (Capitale-Nationale)

Prix soulignant le choix de la Ville d’utiliser le matériau bois pour la construction du parc riverain Espace Fillion (aménagements intégrant le bois, toiture en bois lamellé-croisé)
Équipe de projet : Coarchitecture; LGT; Civiliti; Municipalité de l’Ange-Gardien; Maibec.

Ville d’Amos (Abitibi-Témiscamingue)

Prix soulignant le choix de la Ville d’utiliser le matériau bois pour la construction de la passerelle Ulrick-Chérubin.
Équipe de projet : Émilie Sirard & Julien Laroche; Stantec; WSP; Construction Audet & Knight; Ville d’Amos; Goodfellow; Chantiers Chibougamau.

Ville de Beaupré (Capitale-Nationale)

Prix soulignant le choix de la Ville d’utiliser le matériau bois pour la construction du pavillon Van Bruyssel (structure en bois lamellé-collé).
Équipe de projet : MDA; Stantec; Douglas Consultants; Unigertec; Ville de Beaupré; CLT Outaouais; Art Massif.

Ville de Disraeli (Chaudière-Appalaches)

Prix soulignant le choix de la Ville d’utiliser le matériau bois pour la construction de la marina de Disraeli.
Équipe de projet : Lemay Côté Architectes; SCN-Lavalin; Constructions Olisa; Ville de Disraeli; Art Massif; Juste du Pin.

Ville de Dolbeau-Mistassini (Saguenay–Lac-Saint-Jean)

Prix soulignant le choix de la Ville d’utiliser le matériau bois pour la construction de sa caserne de pompiers.
Équipe de projet : Groupe conseil Planitech; UNIGEC; Les Contructions Technipro; Ville de Dolbeau-Mistassini; Nordic Structures.

Ville de Neuville (Capitale-Nationale)

Prix soulignant le choix de la Ville d’utiliser le matériau bois pour la construction du préau au parc de la Famille (structure en bois lamellé-collé).
Équipe de projet : Les architectes Jacques & Gervais; WSP; Groupe Espace Vie; Lévesque Construction; Englobe; Ville de Neuville; Charpentes Montmorency.

Ville de Terrebonne (Lanaudière)

Prix soulignant le choix d’utiliser le matériau bois pour la construction du poste de pompage Yves Blais (structure en bois).
Équipe de projet : VBGA Architectes; Ville de Terrebonne; Art Massif.

Ville de Montmagny (Chaudière-Appalaches)

Prix soulignant le choix de la Ville d’utiliser le matériau bois pour la construction de sa scène extérieure.
Équipe de projet : Lemay; Stantec; Scène Scapin; Jean-François Hardy - Consultant acoustique; Ville de Montmagny; Show Distribution; MEL innovation; Goodfellow.

Ville de Montréal I Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville (Montréal)

Prix soulignant le choix de l’Arrondissement d’utiliser le matériau bois pour la construction du pavillon d’accueil à énergie nette zéro (parements intérieurs et extérieurs; mur-rideau en bois massif).
Équipe de projet : BBBL Architectes – aujourd’hui membre du Groupe Provencher_Roy; Stantec; Groupe Rousseau Lefebvre; Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville; Trespa; IC2 Technologies; Maibec. 

Ville de Dollard-des-Ormeaux (Montréal)

Prix soulignant le choix de la Ville d’utiliser le matériau bois pour l’agrandissement de son centre communautaire (structure en bois lamellé-collé laissée apparente à l’intérieur).
Équipe de projet : Héloïse Thibodeau architecte; Bureau d’Études Spécialisées (BES); Beaudoin Hurens – aujourd’hui GBi; Ville de Dollard-des-Ormeaux; Nordic Structures.

Ville de Montréal I Arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie (Montréal)

Prix soulignant le choix de l’Arrondissement d’utiliser le matériau bois pour la construction de l’œuvre visuelle, lumineuse et sonore LAPS (bois récupéré des frênes de l’arrondissement ayant été abattus en raison de l’agrile du frêne).
Équipe de projet : Architecturama; Frédéric Lavoie artiste visuel; Claude Perreault (résident de l’arrondissement); Regroupement Arts+Culture Rosemont – La Petite-Patrie; Arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie; Atelier Clark.

Source : Cecobois

Sur la vitrine Projets Verts