22 avril 2019
Le projet TOD de la gare se traduira par la création d’un milieu de vie axé sur la mobilité durable et la mixité des usages - Image : Ville de Candiac

La Ville de Candiac vient de donner le coup d’envoi de la première phase de réalisation du projet TOD de la gare, en bordure des autoroutes 15 et 30.

Développé en collaboration avec la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), ce projet prendra forme sur un site de 45 hectares au cœur duquel se trouve la gare du train de banlieue reliant Candiac au centre-ville de Montréal. Évalué à plus d’un milliard de dollars, il se traduira par la création d’un milieu de vie axé sur la mobilité durable et la mixité des usages.

L’enceinte de ce nouveau quartier, conçu par la firme d'urbanisme Empero, s’articulera autour d’un pôle mixte de haute densité composé d’un secteur résidentiel comptant plus de 3 000 unités d’habitation ainsi que d’espaces commerciaux. L’ensemble comprendra également une place centrale de 10 000 mètres carrés, de même que plusieurs parcs et espaces verts totalisant 49 000 mètres carrés. Il sera en outre bordé de parcours piétonniers et cyclables ainsi que d’un réseau de transport collectif et actif.

BV : De gauche à droite : Dominique Lemay, directeur exécutif d’exo; Normand Dyotte, maire de Candiac; Christian Dubé, ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la Montérégie; et Massimo Iezzoni, directeur général de la CMM - Photo de Picaboo photographie

Projet démonstratif

Le TOD de la gare Candiac a été l’un des premiers projets de démonstration Transit-Oriented Development (TOD) retenus afin de mettre en application les principes de développement durable et le Plan métropolitain d’aménagement et de développement de la CMM. Quatre normes d’aménagement s’inspirent des grands principes de développement durable, soit :

  • Volet environnemental : biorétention et réutilisation des eaux de pluies; éclairage intelligent des rues; mise en avant du transport actif avec un réseau piétonnier et cyclable de qualité; rationalisation des espaces privés et publics; transport collectif avec un train de banlieue, des autobus et une navette.
  • Volet des infrastructures vertes : toits blancs ou verts exigés pour tous les bâtiments; stationnements intérieurs avec bornes de recharge pour les véhicules électriques dans les secteurs résidentiels; utilisation d’énergies renouvelables.
  • Volet social : infrastructures misant sur l’accessibilité universelle; aménagements conçus pour des usages collectifs et récréatifs; services de restauration et de divertissement; animation autour de la place centrale.
  • Volet économique : secteur d’emplois intéressant par l’entremise de l’intégration de commerces et de services à même le projet ainsi qu’aux autres projets existants à proximité.

Première phase

La première phase du projet, dont Groupe Investissement Broad sera promoteur, sera enclenchée ce printemps. Elle porte sur la construction de plus de 600 unités de logement, qui seront réparties en maisons de ville de deux et trois étages ainsi qu’en habitations multifamiliales de quatre à sept étages.

En 2016, soulignons-le, Candiac est devenue la première municipalité au Québec à adopter un Guide d’aménagement pour des quartiers viables. La Ville indique que cet outil de 215 pages lui permet de garantir que les projets sur son territoire sont établis selon les meilleures pratiques d’aménagement durable, tout en offrant un milieu de vie de qualité.

Source : Ville de Candiac

Sur la vitrine Projets Verts

Dans le réseau Contech

Livre blanc

Livre blanc : BIM trucs et astuces Téléchargez gratuitement BIM trucs et astuces

Webinaire

Webinaire : Les appuis financiers en efficacité énergétiqueLes appuis financiers en efficacité énergétique
20 août 2019 de 13 h à 14 h