22 juin 2018
Guy Mercier, doyen de la Faculté de foresterie, géographie et géomatique; Martin Roy, PDG du groupe Profab; Pierre Blanchet, titulaire de la CIRCERB et responsable de l’Initiative; Robert Beauregard, vice-recteur exécutif et vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes de l’Université Laval; François Therrien, vice-président aux programmes à la SHQ; Jérôme Jobin, administrateur au Créneau Accord BOCA et vice-président aux ventes et à la commercialisation chez Parquet Alexandra.

La Chaire industrielle de recherche sur la construction écoresponsable en bois (CIRCERB) de l’Université Laval pilotera un projet de recherche sur la construction industrialisée de bâtiments en bois.

Désignée sous l’appellation Initiative sur la construction industrialisée (ICI), cette démarche vise la conception et la mise en place d’outils innovants et stratégiques destinés au domaine de la construction industrialisée. Elle regroupe des partenaires du milieu industriel, soit le Groupe Pro-Fab, Maisons Laprise, Les Structures Ultratec, Produits forestiers Résolu, Soprema et FPInnovations, ainsi que les partenaires du milieu universitaire suivants : l’Université Laval, l’Université de Sherbrooke et l’Université du Québec à Chicoutimi.

Ce projet novateur et structurant pour la construction industrialisée en bois sera réalisé dans le cadre du créneau d’excellence Bois Chaudière-Appalaches (BOCA) de la démarche Accord, par le biais du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI), et financé conjointement par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et la Société d’habitation du Québec (SHQ).

Au total, c’est un investissement de plus de 1,3 million de dollars qui permettra de financer la réalisation de 13 projets de recherche afin d’accroître les connaissances dans le domaine de la construction de bâtiments préfabriqués multiétagés ou pour des projets immobiliers d’envergure. 

« La préfabrication et l’industrialisation de la construction sont une réponse à plusieurs enjeux sociaux, notamment la création de valeur ajoutée au secteur forestier canadien, la création d’emplois dans les régions du Québec, l’augmentation de la productivité du secteur de la construction et une réduction de l’empreinte environnementale du secteur du bâtiment », indique Pierre Blanchet, professeur responsable de l’initiative et titulaire de la CIRCERB.

Source : CIRCERB

Sur la vitrine Projets Verts