17 mai 2017
Le Cégep Limoilou à l’avant-garde de l’énergie solaire

Les étudiants en Technologie de l’électronique industrielle du Cégep Limoilou utilisent l’énergie solaire comme levier d’apprentissage, tout en mettant de l’avant des initiatives uniques au Québec.

C’est que les toits verts du campus de Québec abritent, depuis septembre 2016, de nouveaux panneaux solaires ne servant pas à produire de l’électricité, comme les actuels panneaux photovoltaïques, mais bien à produire de l’énergie thermique.

Ces nouveaux panneaux solaires servant à produire de l’air chaud pulsé sont au cœur du projet de recherche et de développement piloté par Alain Marineau, enseignant en électronique industrielle et instigateur du projet. La phase 1, actuellement en cours, permettra de vérifier le rendement énergétique à partir d’un panneau thermique fixe. L’objectif est d’améliorer ce rendement de base en faisant travailler ce panneau fixe à son point de puissance maximal, ce qu’il ne fait pas habituellement.

La phase 2, qui se déroulera en 2017-2018, comporte une particularité qui fait de ce projet une première. Elle prévoit en effet l’utilisation d’un panneau thermique mobile, puisqu’il sera monté sur un support permettant de suivre le soleil.

Cette phase permettra de mesurer le rendement énergétique du panneau mobile afin de le comparer au panneau fixe utilisé lors de la phase 1. De plus, un échangeur d’air chaud à eau chaude sera adjoint aux équipements en place et servira non seulement à réchauffer l’intérieur d’une résidence, mais aussi à chauffer de l’eau lorsque la température de confort sera atteinte dans la résidence. Cette eau sera stockée et aucune énergie thermique ne sera perdue. La phase 3, qui sera déployée  en 2018-2019, portera sur la production d’un modèle résidentiel de ce système de chauffage thermique alimenté par l’énergie solaire, un travail mené en équipes multidisplinaires et avec des partenaires du marché du travail.

Borne de recharge solaire

Le Cégep Limoilou dispose aussi d’une première borne de recharge électrique au campus de Québec. Celle-ci a la particularité d’être alimentée par les panneaux solaires installés sur le toit vert du campus depuis 2010.

« [C’est] une exclusivité qui fait du Cégep Limoilou le premier établissement postsecondaire à avoir développé et installé une telle borne au Québec », souligne Bruno Ménard, l’enseignant qui pilote le projet désigné sous l’appellation À Limoilou, on carbure au soleil !

Entièrement élaborée par les enseignants et les étudiants du Cégep, la borne est alimentée par les huit panneaux photovoltaïques installés sur le toit du campus de Québec depuis 2010. L’énergie solaire est emmagasinée dans un parc de batteries localisé dans un laboratoire de Technologie de l’électronique industrielle, puis convertie en électricité pour alimenter la borne de recharge. Deux prises de différentes puissances sont disponibles afin de recharger les véhicules.

La borne peut  alimenter de deux à trois véhicules par jour, capacité qui peut être augmentée si le ciel est ensoleillé. À noter également qu’une alimentation électrique complémentaire assure la disponibilité du système en tout temps. L’objectif du projet pilote est d’ouvrir éventuellement la borne au public, moyennant un coût très abordable, de l’ordre de quelques dollars par recharge.

Ces initiatives pédagogiques en matière d’énergies renouvelables constituent des projets innovants en lien avec la Politique de développement durable du Cégep Limoilou. Rappelons qu’en septembre 2016, la World Federation of Colleges and Polytechnics (WFCP) a décerné le prix Green Colleges - argent à l’établissement d’enseignement québécois dans le cadre de son congrès mondial tenu au Brésil.

Source : Cégep Limoilou

Sur la vitrine Projets Verts

Éco411

Espaces verts