19 mars 2018
La Maison Simons vient d’ouvrir le premier magasin de détail canadien à consomma

La Maison Simons vient d’ouvrir le premier magasin de détail canadien à consommation énergétique nette zéro, à Québec. Le système solaire photovoltaïque installé générera plus de 1 300 000 kilowatts par année, soit l’équivalent de 50 maisons.

La nouvelle succursale des Galeries de la Capitale mettra à profit des technologies de pointe pour éliminer son empreinte énergétique. Le magasin a été conçu pour générer autant d’énergie sur place qu’elle en consomme annuellement.

Afin de réduire la consommation énergétique du magasin, 27 puits géothermiques ont été forés sous le stationnement. Une thermopompe extrait la chaleur du sol pour chauffer le magasin en hiver ou renvoie celle-ci dans le sol pour climatiser en été.

Un système de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) à récupération d’énergie et un programme de contrôle de l’éclairage à DEL contribuent à réduire la consommation d’énergie de 60 % par rapport au magasin orginal des Galeries de la Capitale.

La famille Simons, les dirigeants d'Oxford Properties, de CPPIB et des Galeries de la Capitale, entourés des nouveaux détaillants de l'Aile Simons.

Plus de 130 places de stationnement sont équipées d’auvents recouverts de 1 020 panneaux solaires bifaciaux qui captent autant la lumière directe que réfléchie. En combinant le tout aux 2 308 panneaux solaires à double face placés sur le toit du magasin, le système solaire produira plus de 1 300 000 kilowatts par année.

Simons a travaillé l’architecture du nouveau magasin de 80 000 pieds carrés avec LemayMichaud, ainsi qu’avec la firme torontoise Designstead pour le design intérieur. Pour ce qui est de l'ingénierie, c'est WSP qui a obtenu le mandat. Un tissage d’inspiration textile mariant des nuances de vert et de jaune rehausse la façade de brique. Pour renforcer le thème environnemental, une île de roches et d’herbe remplace une rangée de places de stationnement à l’avant du magasin.

La Maison Simons - Effort environnemental

Source : Simons