Architecture minimale et adaptable : L'Entre-deux habité en milieu nordique - Im

Laurie Lavallée

Université Laval
2016

Ce projet s'intéresse aux concepts de l'habitat minimal, de l'adaptabilité de l'architecture et de la relation entre l'intérieur et l'extérieur. Afin d'obtenir une meilleure durabilité, il met en relation ces trois principes et les optimise en lien avec les défis climatiques rencontrés au Québec.

Descriptif

Situé sur une friche industrielle à Victoriaville, dans un contexte où l'étalement urbain se fait sentir et où la dépense énergétique reliée à l'habitation est très élevée, l'architecture minimale et adaptable favorise le confort de l'occupant et la transition entre l'intérieur et l'extérieur et se connecte au réseau vert de la ville. L'habitat minimal permet de réduire l'empreinte écologique et d'amener une densité de 44 logements à l'hectare tout en étant adapté aux besoins des occupants. L'adaptabilité de l'architecture s'exprime par celle de la structure, de l'enveloppe et de l'occupant.

Un écran sur le site permet de rediriger les vents dominants et de créer une ombre éolienne où seront situés les logements. Ceux-ci sont traversants, orientés vers le soleil et possèdent un espace solaire. Les terrains sont aménagés d'espaces verts collectifs, de jardins collectifs et d'une serre dans l'écran. Une rue sera aménagée sur le site pour les piétons et les cyclistes.

Planche(s)

Vous souhaitez en connaitre plus sur les métiers :
Architecte

Sur la vitrine Projets Verts