Aller au contenu principal
x

La face cachée de l’Hôtel Marcel

31 août 2022
Par Isabelle Leclerc

Derrière son architecture brutaliste, l’Hôtel Marcel cache une métamorphose lui permettant de se positionner comme le premier hôtel certifié Passive House et net zéro aux États-Unis.

Situé à New Haven au Connecticut, cet hôtel écoresponsable est le fruit de la vision innovante de son propriétaire, l'architecte et promoteur Bruce Redman Becker de la firme Becker + Becker. Ce dernier a redonné ses lettres de noblesse au bâtiment conçu en 1967 par l’architecte moderniste Marcel Breuer en mettant l'accent sur la durabilité.

Moderniser le patrimoine

L’ancien siège social de l'Armstrong Rubber Company était vacant depuis plusieurs années lorsque Bruce Redman Becker a convaincu Ikea de le lui vendre pour en faire un hébergement mariant design, accessibilité et durabilité. Adepte de la réhabilitation de bâtiments historiques dans une perspective de développement durable, l’architecte a minutieusement planifié et rénové le bâtiment avec son partenaire Dutch East Design.

Les concepteurs ont mis l'accent sur la fonctionnalité, les lignes épurées et les formes géométriques; conservant de nombreux éléments de conception de l'architecture brutaliste du bâtiment d'origine et utilisant des matériaux de construction recyclés et d'origine locale. Résultat : l’Hôtel Marcel, un établissement de caractère comprenant 165 chambres, 8 salles de réunions et un restaurant. Opéré sous l’enseigne Tapestry Hotel de Hilton, l’établissement s’inscrit dans la stratégie ESG de l’entreprise et son programme Travel with Purpose.

Efficacité et électricité

Pour Bruce Redman Becker, le virage écologique immobilier repose en grande partie sur l’abandon des énergies fossiles au profit de l’électricité et de l’autonomie énergétique. Ainsi, l’Hôtel Marcel est équipé de plus de 1 000 panneaux solaires sur son toit et sur les auvents du stationnement. Ceux-ci fournissent une alimentation 100 % électrique pour l'éclairage, le chauffage et la climatisation de l’établissement, de même que pour les bornes de recharge de voitures électriques mises à la disposition des clients.

L’efficacité énergétique est également priorisée. Lors des rénovations, une attention particulière a été portée à la haute performance de l’enveloppe du bâtiment. Les fenêtres à triple vitrage offrent également une isolation efficace, permettant de maintenir la température des chambres à un niveau stable, tout en réduisant considérablement les niveaux sonores. 

La consommation énergétique des installations est aussi réduite par un système de récupération de l'énergie produite par les ascenseurs, des pompes à chaleur à air VRF à haut rendement et un éclairage POE/LED basse tension.

Compte tenu de toutes ces mesures, l’efficacité énergétique de l’Hôtel Marcel est estimée supérieure de 60 % aux exigences du code du bâtiment local et l'indice d'intensité de la consommation d'énergie des installations devrait se limiter à 34 kBtu/pi2, soit 80 % de moins que l'indice médian pour les hôtels aux États-Unis. 

Un projet hôtelier qui se distingue

Depuis son ouverture en mai 2022, l’établissement a fait couler beaucoup d’encre en se positionnant comme le premier hôtel net-zéro des États-Unis. L’Hôtel Marcel est également en voie de devenir le premier hôtel américain certifié « Passive House », et devrait faire partie de la douzaine d’établissements hôteliers certifiés LEED Platinum du pays.

« L'ouverture de cet hôtel est un événement significatif à la fois pour les voyageurs, le secteur hôtelier et la planète, » explique son propriétaire Bruce Redman Becker.  « Nous sommes tous responsables de la lutte contre les changements climatiques, et ce sentiment d'obligation a pesé dans toutes les décisions que nous avons prises pour créer l'Hôtel Marcel New Haven. »

Sources : Becker + Becker et Hilton