La résistance thermique caractérise la capacité d’un matériau à freiner le flux de chaleur qui le traverse. La résistance est établie selon l’épaisseur (e) et la conductivité thermique (l) du matériau. Le rapport entre ces deux facteurs (e/l)  est exprimé par les valeurs RSI (m²·oC/W, système international métrique) ou R (hr·pi²·oF/Btu, système impérial). Les fabricants utilisent ces valeurs pour exprimer la valeur isolante d’un produit.  Plus les valeurs RSI ou R sont grandes, plus le matériau offrira une résistance thermique élevée. L’augmentation de la résistance thermique est possible en augmentant l’épaisseur du matériau ou en utilisant un matériau à faible conductivité thermique.

La résistance thermique d’un assemblage de matériaux (mur, toit, plancher) est égale à la somme des résistances thermiques de chaque matériau et des résistantes thermiques superficielles des lames d’air intérieure et extérieure. Un calcul précis devra tenir compte des ponts thermiques de l’assemblage.

Facteur de conversion

R @ RSI : 0.1761

RSI @ R : 5.6782

Efficacité énergétique

Rechercher dans le wiki

Sur la vitrine Projets Verts