Marie-Noëlle Deblois
11 août 2015
À la suite d'importants travaux de reconversion, le Monastère des Augustines a o

À la suite d'importants travaux de conversion, le Monastère des Augustines a ouvert ses portes au public. Construit en 1695, il est à présent un musée regroupant plus de 40 000 artéfacts et un lieu d'hébergement axé sur la santé comprenant 65 chambres.

D'une superficie de 10 000 mètres carrés, le Monastère est composé de bâtiments interreliés édifiés à diverses époques entre 1695 et 1958. La réhabilitation de ces bâtiments pour accueillir de nouvelles fonctions a nécessité plus de deux ans de travaux et un investissement global de 42 millions de dollars.

Les travaux ont inclus l'ajout d'un étage, d'un nouveau hall d’accueil, la restauration des toitures et façades des ailes anciennes, la mise aux normes du bâtiment, l'intégration adaptée de la mécanique à un bâtiment ancien, la réfection structurale, la restauration et le réaménagement des espaces intérieurs, l'ajout de nouvelles chambres et la restauration des finis et du mobilier intégré. Les dix fenêtres du déambulatoire ont retrouvé leur dimension et leur cachet d’origine. Leurs largeurs avaient été réduites à la fin du 19e siècle pour des raisons d'économie de chauffage.

La restauration du Monastère a été faite dans le respect de son histoire tout en optant pour un design épuré et contemporain afin de marquer le passage à la nouvelle vocation des lieux. Photo : Gracieuseté du Monastère des Augustines

 

De concert avec les architectes et les entrepreneurs, plusieurs initiatives de développement durable ont été mises en œuvre. Parmi celles-ci notons :

  • L'installation d’un système de chauffage et de climatisation géothermique ;
  • La réutilisation et réinstallation de matériaux et de mobilier existants ;
  • L'utilisation de matériaux locaux ;
  • Faible émission de COV des colles, solvants et peintures utilisés ;
  • Le choix de matériaux basé sur la qualité et la durabilité ;
  • L'ajout d’isolation et de fenêtres à haute performance ;
  • Les luminaires DEL dont certains contrôlés par détecteurs de mouvement pour économiser l’énergie.

« Après plus de deux ans de travaux, nous livrons aujourd’hui notre projet prioritaire. Nous sommes fiers du travail accompli. La restauration du Monastère a été faite dans le respect de son histoire tout en optant pour un design épuré et contemporain afin de marquer le passage à la nouvelle vocation des lieux », explique le président de la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines, Marcel Barthe.

 

Pour mener à bien ce projet d'envergure dans le respect du patrimoine matériel et immatériel de la communauté religieuse, la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines s’est entourée d’une équipe réunissant ABCP Architecture (architecture), Artefactuel (archéologie), CIMA+ (génie électromécanique), WSP (génie structural), Pomerleau (construction), Strategia Conseil (gestion de projet) et WAA (architecture du paysage).

 

Information 

Concours- Gagner un des trois paniers découverte de Oatbox

Sur la vitrine Projets Verts

Éco411

Le répertoire des professionnels de la construction verte au Québec

Espaces verts