Aller au contenu principal
x

Certification LEED v4 O+M Platine pour l’édifice Louis-Laberge

22 mai 2020
Par Rénald Fortier

L’édifice Louis-Laberge, à Montréal, est maintenant frappé du sceau LEED v4 O+M, niveau Platine, du Conseil du bâtiment durable du Canada.

L’immeuble de bureaux du boulevard Crémazie Est, qui loge principalement le siège social du Fonds de solidarité FTQ, devient ainsi le premier au Québec à atteindre le plus haut niveau de cette certification qui atteste l’exploitation et l’entretien exemplaires des bâtiments existants sur le plan environnemental.

Il faut dire que ce bâtiment de 300 000 pieds carrés, dont la construction remonte à la première moitié des années 1990, fait l’objet d’une écologisation en continu depuis 2008. Et avec succès, comme en témoigne l’obtention des certifications LEED v2009 O+M Or, en 2014, et BOMA BEST Platine, en 2019. Sans compter que l’immeuble de 17 étages est en outre devenu carboneutre à partir de cette même année (compensation annuelle de 100 % des émissions de CO2 générées par son exploitation).

La quête de la certification LEED v4 O+M Platine a cependant amené le Fonds immobilier de solidarité FTQ, le gestionnaire de l’immeuble, à pousser encore plus avant ses efforts pour non seulement réduire l’empreinte écologique de l’édifice Louis-Laberge, mais aussi offrir un environnement sain et confortable à ses occupants.

« Afin d’obtenir la certification, le bâtiment doit démontrer une haute performance sur une période d’un an pour la consommation d’eau et d’énergie, et de trois mois au minimum pour les autres domaines [aménagement écologique du site, matériaux et ressources, qualité des environnements intérieurs…] », indique Matthieu Kieken, coordonnateur en développement durable chez Provencher_Roy, firme d’architecture qui a accompagné le Fonds dans sa nouvelle démarche LEED.

Il note que l’équipe d’exploitation exerce un suivi rigoureux pour maintenir la haute efficacité énergétique du bâtiment, comme le démontre l’atteinte du 97e rang percentile Energy Star du Portefolio Manager canadien, de sorte que l’édifice Louis-Laberge se classe parmi les immeubles les plus performants au pays.

Une mise à jour des politiques d’approvisionnement, de réaménagement intérieur, d’entretien ménager de gestion des déchets a pour sa part permis de réduire l’impact de l’immeuble, tout en rehaussant le bien-être des occupants. Un audit de luminosité naturelle a aussi été effectué de façon à s’assurer que ces derniers y avaient un accès suffisant.

Parmi la batterie de mesures déployées pour obtenir la certification LEED v4 O+M Platine, soulignons également la préparation d’un plan de résilience qui guidera l’équipe d’exploitation dans le choix des prochaines améliorations à mettre en place dans l’objectif de préparer le bâtiment aux changements climatiques.