Aller au contenu principal
x
  • L’ Eco-Machine est un système de purification d’eau conçu pour traiter, sans additif chimique, les eaux usées. Le fonctionnement du système est basé sur des processus observables dans un environnement naturel. On attribue l’appellation d’ Eco-Machine au biologiste américain John Todd. D’autres systèmes similaires, avec des appellations plus ou moins semblables, sont aussi offerts sur le marché.
  • L’hypersensibilité chimique multiple est un syndrome caractérisé par la répétition de symptômes allergènes affectant de multiples organes. Cette condition survient suite à une exposition à diverses substances chimiques, dont les concentrations d’exposition sont souvent bien inférieures à celles connues pour entraîner des effets dans la population générale.
  • Définition Désigne des élévations localisées de température. Correspond à la différence de température entre les zones aménagées et les zones non aménagées. Ce sont des microclimats artificiels. Les ICU sont causés par l’activité humaine (usines, systèmes de chauffage et de climatisation, …) mais également par l’urbanisation et la minéralisation des villes. Les matériaux tels que le béton et l’asphalte agissent comme de gigantesques capteurs solaires qui renvoient la nuit le rayonnement solaire absorbé le jour.
  • La notion de confort thermique définit le confort ressenti par une personne lambda, à tout instant. Elle est définie par de nombreux facteurs, ce qui explique que chaque individu ressent le confort d’une manière différente. Cependant, les critères suivants permettent de comprendre que le confort thermique reste largement définissable dans le cadre de l’étude du confort d’un bâtiment.
  • Le radon, élément chimique de symbole Rn, est un gaz radioactif inodore, incolore et insipide. Il résulte de la désintégration naturelle de l’uranium et du thorium dans le sol, les couches rocheuses et l’eau.
  • La liste rouge des matériaux contient une série de composants chimiques identifiés comme étant dangereux pour la santé humaine (ou celle d’autres organismes vivants) par des organisations gouvernementales telles que le US EPA ( United States Environmental Protection Agency ), la Commission européenne pour l’environnement et l’état de la Californie. Cette liste a été développée et continue d’être éditée par l’organisation non gouvernementale américaine International Living Future Institute (ILFI).
  • Le pont thermique est un point de jonction où la barrière isolante est rompue. Cette rupture permet donc à chaleur de migrer de l’intérieur vers l’extérieur par conduction thermique des parois. Lorsque la température extérieure est basse et que l’effet des ponts thermiques est accentué par l’écart de température entre l’extérieur et l’intérieur d’un bâtiment, ce peut devenir une source d’inconfort pour les occupants.